samedi 4 avril 2009

Robert Patrick t'en met plein la gueule.

Bon, gars, je sais que t'es là pour apprendre la langue japonaise, mais là il est 1h42 du matin, alors je vais te faire part de mes réflexions sur les japonisants, de sorte que tu ne deviennes pas un des ces abrutis qui "adorent la culture japonaise".

Le japonais, c'est comme le reste : il y a la technique, et puis il y a ce qu'on en fait. Quel est l'intérêt d'être le meilleur coup du monde si on se tape que des moches ?

Donc la plupart des japonisants, ils sont à fond dans la langue japonaise, les kanji, le 1-kyû, et toutes ces choses qui n'ont rapport qu'avec la technique. Ils en oublient la réalité du Japon.
Mais ils crient quand même sur tous les toits qu'ils "adorent la culture japonaise".

Ça, c'est un truc que j'adore chez les japonisants, et plus ils sont balaises en japonais, plus tu peux les prendre en défaut.

Genre le mec qui a lu tout Sôseki mais qui ne sait pas qui est Doraemon, tu vois.

Parce que, à la base, la CULTURE, tu vois, c'est quelque chose qui se retrouve de façon assez homogène dans un peuple. T'auras remarqué qu'on parle pas de culture quand ça concerne une info que seulement 3 pékins se partagent.

Et laisse-moi te dire qu'il n'y a PAS UN SEUL Japonais qui ne connaît pas Doraemon, alors que, bien évidemment, ils ne sont qu'une minorité à s'être tapés du Sôseki pour de vrai.

Donc toi t'arrives au Japon, la tête pleine de kanji que t'es le seul à savoir lire, ton diplôme de japonais sous le bras, et comme une grosse tête de con, t'es persuadé que tu connais la culture japonaise parce que t'as lu plein d'auteurs japonais.

Mais tu connais pas le générique de Chibi Maruko-Chan. Ni Ultraman, ni Kamen Rider. Et tu connais rien à Gundam.
Alors que Gundam, si tu veux, c'est juste la religion officielle du Japon depuis 30 ans.
Donc ouais, t'es incollable sur le shintô et le bouddhisme, mais t'es pas à jour. Un peu comme si tu pensais que la capitale du Japon, c'est Edo, tu vois.

Donc quand tu vas en plus dire aux Japonais que t'adores leur culture, tu feras pas l'étonné s'ils te regardent avec des grands yeux, parce qu'ils seront en train de se demander de quelle culture tu veux parler.

Je vais te donner un exemple : récemment je joue à ce jeu extraordinaire qu'est Ôkami. En japonais, évidemment. Et ce jeu est blindé de références à la culture japonaise. Dans chaque nom de personnage, dans chaque scène, ça suinte la culture japonaise par tous les trous.

Et si tu connais pas la VRAIE culture japonaise, ben tu passes à côté de toute la subtilité du truc.

Par exemple, toi qui ADORES la culture japonaise, est-ce que tu pourrais me raconter les histoires de Kaguya Hime, Momotarô, Kintarô, Urashima Tarô ? Avec les noms de lieux, et les noms de persos ?
Ben les Japonais ils peuvent. Est-ce que tu imagines un Français qui connaîtrait pas les histoires du Petit Chaperon Rouge, du Petit Poucet, de Hansel et Gretel ou du Chat Botté ?
Ça fait partie de notre culture populaire, de notre folklore.

Eh ben pareil pour les Japonais, ils ont aussi des contes que tout le monde connaît, et si toi tu débarques sans les connaître ben tu vas juste passer pour une buse (comme le mec qui a rédigé la FAQ de Ôkami, par exemple, et qui trouve que la dernière scène impliquant Kaguya Hime est "utterly strange and borderline surreal", alors qu'en fait c'est complètement raccord avec le conte).

Donc moi, ça me fait toujours marrer ce dédain affiché de certains pour la culture populaire ou "sous-culture" ; les mecs ils ont la gueule dans leurs bouquins et ils sont complètement à côté de la plaque.

Parce que qui dit "référence culturelle", dit "tout le monde est au courant". Donc les contes dont je t'ai parlé plus haut sont bien évidemment utilisés dans la communication et la publicité au Japon.
Du Momotarô, t'en manges à chaque coin de rue.

La culture, la vraie, c'est important. C'est la base d'expressions populaires, de proverbes, etc.

Think about it.

12 commentaires:

Cora a dit…

Ah, ah ! Je savais bien que j'avais eu raison de choisir le cours de culture populaire plutôt que celui d'introduction aux religions.
(Et je connais Doraemon sur le bout des doigts, mon oral du 1er semestre portait dessus :D)

Mais j'aime bien Sôseki - enfin le seul bouquin que j'ai lu de lui - aussi !

Anonyme a dit…

Rassurez-moi.
On peut s'intéresser à la langue en elle-même sans connaître la culture nipponne ?

Anonyme a dit…

va donc parler à mémé de gundam! c'est comme parler de dragon ball à notre belle-mère.
La vraie culture c'est celle de tous les jours, ni celle de la télé, ni celle des livres ou des milieux branchouilles/ ringards.
Et qu'est-ce que la culture de tous les jours? Celle qui nous fait savoir qui est momotarou, celle qui nous fait savoir qui est Mishima (sans l'avoir lu), celle qui nous fait savoir quelle est la dernière connerie faite par le 1er ministre!
Finalement, la vraie culture, c'est celle des journaux et du dialogue avec les autres.

Sinon, je suis en tous points d'accord avec le côté abruti des fans du japon, qui n'ont de "fan" que le nom...

Alex a dit…

同感。

Mais y'a aussi ceux qui arrivent à faire les deux, me demande pas où ils trouvent le temps pour cela-dît.

Enfin j'en connais aussi qui sont genre "eh regarde, 毘廬遮那仏 LOL TU SAIS PAS LE LIRE PTDR HEIN"

Par contre je suis pas tout à fait d'accord sur le fait qu'on se foute de ta gueule en tant que sale gaijin si tu connais pas un truc 'bateau', à moins que bien sûr tu passes ton temps à te la péter façon je-sais-tout. T'es qu'un petit con qui vient de loin, t'es pas censé savoir. Je dirais même qu'au contraire, ils sont agréablement surpris quand tu connais ce genre de trucs 常識 et que t'es capable de suivre une discussion sur Koda Kumi qui pleure à la télé pour avoir dit qu'un vagin ça pourri après 35 ans, sur Fukuda et sa super vanne 'Moi je suis pas comme vous (nananère)' où plus récemment quand t'essuies les larmes de tes amies parce Mizushima Hiro à épousé une moche(bon ça moi aussi j'ai eu du mal à piger m'enfin. LEAULE.) Bref, des trucs de tous les jours quoi, mais que toi, con de français que tu es, n'est pas censé savoir.

M'enfin ceci dit, dans le fond t'as totalement raison.

Cora a dit…

@Anonyme (le premier): Je suppose que oui mais je trouve ça très bizarre de s'intéresser à une langue en faisant abstraction de la culture... Et quand bien même tu finirais par connaître la langue sur le bout des doigts, ça te servirait à quoi si tu ne peux pas comprendre les références culturelles des textes japonais ? A moins que tu ne veuilles lire que des textes en japonais qui parlent de tout sauf de la culture japonaise ?
J'ai un peu de mal à cerner le fond de ta pensée... Si la langue japonaise est intéressante, n'est-ce pas parce qu'elle a un certain background historique ?

Anonyme a dit…

Cora,on va dire que c'était une question rhétorique. (C'est le 1 er anonyme).
Mais pour le moment j'apprends la langue et j'en suis pas encore au point de pouvoir lire et comprendre des romans.
Entre ceux qui se font "cataloguer" pour apprendre le japonais après avoir lu des manga ,vu des animes ou drama et ceux qui veulent sérieusement apprendre la langue et la culture....le fossé est si énorme que ça ?
Pour le moment c'est la langue qui m'intéresse mais peut-être que j'aurai un meilleur niveau ,je pourrais me mettre à découvrir un peu de culture.
De toute façon,j'ai pas la "prétention" (prenez -le comme vous voulez) de connaître la culture japonaise pour ne pas avoir découvert suffisamment d'aspects.

Cora a dit…

@Anonyme: Apprendre le japonais après avoir lu des manga n'est pas incompatible avec vouloir sérieusement apprendre la langue et la culture, non ? Dans quelle catégorie tu te placerais ?
Perso, je prétends pas non plus connaître la culture japonaise, je connais deux-trois trucs comme ça, c'est tout.
D'ailleurs, j'ai jamais rencontré de type correspondant à la description que fait Robert Patrick, mais c'est normal parce que je suis en fac de japonais et que tout le monde sait bien qu'il n'y a que des fans de manga et de jeux vidéos là-bas ! ;-)

Robert Patrick a dit…

@Cora : faut pas tout mélanger. Bien sûr que 90% des gens qui vont étudier le japonais dans les facs sont des fans de dessins animés et de jeux vidéos. Mais ce n'est pas de cette culture-là dont je parle.
Même Dragon Quest ou Final Fantasy, qui sont connus dans tout l'archipel, ne créent pas un phénomène culturel, parce qu'ils touchent un public mineur.
Un drama comme "Fuyu no Sonata", en revanche, a crée un phénomène compréhensible par toute la population japonaise, sans distinction d'âge ou de classe sociale. L'écharpe rouge et blanche du héros est devenu un gimmick capable de toucher n'importe quel Japonais.

Cora a dit…

@Robert Patrick: Ah non mais ce n'était qu'une pointe d'humour ma remarque sur le côté otaku des étudiants en japonais (et à vrai dire, dans ma fac, il y en a moins qu'on ne le croit, des vrais otaku...), ce que je voulais dire c'est que je rencontre plus de gens qui peuvent me parler du dernier drama à la mode que de types calés en auteurs de la littérature classique japonaise.
Après moi je vois pas l'intérêt d'intégrer toute la culture populaire du Japon à mon niveau, j'ai pas pour vocation de devenir japonaise non plus ! Je m'intéresse à des trucs, y'en a d'autres qui me tentent pas du tout, et quand bien même ce serait le summum du japonisme, je vais pas me forcer à regarder tel ou tel anime/drama rien que pour pouvoir dire qu'après, je comprends le sentiment japonais.
Y'a déjà des tas de trucs français auxquels je m'intéresse pas pour les mêmes raisons !
Par contre, les contes par exemple, j'aimais déjà ça à la base en français, alors forcément je me suis intéressée aux contes japonais et de fil en aiguille, j'ai appris des trucs. Mais d'ailleurs, je suis sûr que tous ceux qui se plongent dans l'étude du shintoïsme et du bouddhisme en apprennent pas mal aussi sur la culture populaire, sans le savoir...

popolon a dit…

Moi j'ai lu tout Lafcadio Hearn et j'vous merde !

Anonyme a dit…

Mince,je voulais dire "quand j'aurais un meilleur", sinon les contes sont sûrement plus faciles à comprendre pour commencer.
Les raw des manga,je ne sais pas trop...

Anonyme a dit…

Oh! Chibi Maruko!

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.