jeudi 29 janvier 2009

Actions simultanées, actions incluses.

Pour te faire patienter d'ici le prochain cours sur l'agression verbale en japonais, on va voir aujourd'hui un peu de japonais utile : les actions simultanées et les actions incluses, que l'on exprimera au moyen des locutions ~ながら et 間に. Bien entendu, ce ne sont pas les seules façons d'exprimer ces notions, mais ce sont les plus courantes. Et puis comme je suis un prof sympa, je t'en filerai d'autres en bonus.

1) ~ながら.

a) construction.

~ながら, comme l'indique la petite vague (~), ne s'utilise pas tout seul, et ne s'écrit plus en kanji (乍). Il peut servir à autre chose que l'expression d'actions simultanées (par exemple dans l'expression 我ながら), mais on va faire un effort pour s'en tenir au sujet du titre, OK ?

Bon.

Alors ~ながら, c'est très simple, ça se place directement après une forme en い de verbe.

Exemple : 話す⇒話しながら

b) emploi.

La forme en ~ながら est très simple à employer, MAIS tu dois faire attention à 2 détails :
- le sujet des 2 actions simultanées doit être le même.
- le verbe qui prend ~ながら indique une action secondaire par rapport à une action principale exprimée, elle, avec le verbe qui ne prend pas
~ながら.

Par exemple :

松本さんはテレビを見ながら食べます。 Mr. Matsumoto mange en regardant la télé.
MAIS tu ne peux pas dire
*松本さんがテレビを見ながら、浜田さんは食べます。Pendant que Mr. Matsumoto regarde la télé, Mr. Hamada mange.
Ça, tu ne peux pas le dire, parce que pour pouvoir utiliser ~ながら, il faut que le sujet des 2 actions soit le même.

Autre exemple :

お茶を飲みながら、夏休みの計画を話しましょうよ。Allons discuter de nos projets pour les vacances d'été en buvant un thé.
MAIS tu ne peux pas dire
*夏休みの計画を話しながら、お茶を飲みましょうよ。
Dans le premier cas, on comprend que l'action principale est la discussion et que l'action de boire du thé se fera en parallèle (= action secondaire), tandis que dans cette seconde version, tu bois du thé en continu et tu trouves le moyen de lâcher une bribe de phrase à propos des vacances une fois toutes les 4 respirations....

Pour construire une phrase avec ~ながら, il faut en fait que tu penses à ta phrases sans ~ながら.
Par exemple, "faire la cuisine tout en fumant une cigarette", c'est évidemment plus logique que "fumer une cigarette tout en faisant la cuisine". L'action de base c'est "faire la cuisine". Donc c'est l'action "fumer une cigarette" qui prendra la forme en ~ながら :
タバコを吸いながら、料理を作る。

2) 間に (あいだに).

Le 間に permet d'exprimer une action incluse dans une autre, c'est-à-dire que pendant qu'une action se déroule, une autre a lieu. Tu vas voir comme c'est utile.

a) construction.

Rien de plus simple, puisque cette expression se construit autour du substantif 間, on utilise の si c'est un substantif qui est placé avant, et rien du tout si c'est un verbe (principe de la subordonnée).

b) emploi.

Tu te souviens de notre phrase qu'on pouvait pas faire avec ~ながら quand on avait 2 sujets différents ? Eh ben ça se construit avec 間に :

松本さんがテレビを見ている間に、浜田さんは食べていました。Pendant que Mr. Matsumoto regardait la télé, Mr.Hamada mangeait.

お母さんが見ていない間に子供達はケーキを食べ始めました。Pendant que leur mère avait le dos tourné, les enfants ont entamé le gâteau.

Tu remarques que même si tout est au passé, la relative n'est pas au passé. C'est parce que la concordance des temps n'est pas obligatoire en japonais.

鬼がいない間に逃げましょう! Déguerpissons pendant que l'Ogre est absent !
Tu remarques que いない ne devient pas *いていない.

Voilà, tu sais tout !

3) 隙 (すき)

隙, c'est un mot que j'ai appris dans les premières minutes de FF9. Tandis que 間 veut dire "le moment", 隙 veut dire "le moment d'inadvertance". On peut donc traduire la proposition principale par "(...)en a profité pour(...)". C'est le すき que tu trouves dans les arts martiaux, quand le gars te met une grosse patate dans ta gueule en disant 「すきあり!」 (il dit "une ouverture !", pas "je t'aime !", LOL), ou quand le prof te dit que t'as une garde de merde qui te protège que dalle.

Tu vois donc qu'on pourrait transformer les phrases qu'on a utilisées plus haut et les rendre beaucoup plus pertinentes, que ça en suinterait la beaugosserie par tous les trous :

お母さんが見ていない間に、子供達はケーキを食べ始めました。⇒お母さんが見ていない隙に、子供達はケーキを食べ始めました。Profitant de ce que leur mère avait le dos tourné, les enfants ont entamé le gâteau.
Et
鬼がいない間に、逃げましょう!⇒鬼がいない隙に、逃げましょう!Profitons de l'absence de l'Ogre pour déguerpir !

Bon Dieu, j'adore cette langue !

4) 最中

Littéralement, 最中 signifie "en plein milieu", mais on n'ira pas vérifier si c'est bien le milieu du milieu, hein, disons que ça correspond à notre "en plein milieu (milieu temporel, bien sûr)" ou "en cours (de)". Du coup ça rentre dans notre cahier des charges des actions incluses.

a) construction.

最中 est un substantif. S'il est précédé d'un nom, on met の, comme d'habitude, mais s'il est précédé d'un verbe, c'est FORCÉMENT d'un verbe en forme -ている. Pigé ?
Il s'utilise avec la particule に.

Exemple :
音楽を聴いている最中に、邪魔されたくない。 Je n'ai pas envie d'être dérangé pendant que j'écoute de la musique.
試合の最中に、気絶してしまった。 Il s'est évanoui en plein match.

Et. C'est. Tout.

13 commentaires:

Cora a dit…

Salut Robert Patrick,

J'ai une question au sujet de 間に: est-il possible d'utiliser 間 sans la particule に?
J'ai cru comprendre que la particule に servait à indiquer "un moment pendant l'action" tandis que 間 tout seul signifiait que la deuxième action se prolongeait pendant toute la durée de la première... Vrai ou faux ?
En fait, j'ai eu un exercice en cours où on était censé choisir entre 間 et 間に et on a eu comme phrase :

両親が出かけている間に、ビデオゲームで遊びたいです。
mais
わたしが留守の、電話に出ないでください。

Autant je comprends que dans "Pendant mon absence, ne répondez pas au téléphone" implique qu'on ne doit pas répondre au téléphone pendant toute la durée de l'absence, autant je ne comprends pas pourquoi on ne pourrait pas avoir envie de jouer aux jeux vidéos pendant tout le temps où les parents sont sortis.

Robert Patrick a dit…

@Cora : oh, tu sais, en japonais, tout est possible...
D'abord, effectivement, 間 peut s'utiliser sans la particule に, par exemple dans l'expression この間.
Ensuite, ton exemple est assez pertinent, mais c'est ta façon d'aborder le problème qui fait que tu ne le comprends pas.
Lorsqu'on dit "j'ai fait des jeux vidéos pendant tout le temps que mes parents n'étaient pas là", il n'y a pas de rapport de cause à effet entre le départ des parent et le fait de faire des jeux vidéos. Tu pourrais penser qu'on a profité de ce temps pour faire des jeux vidéos, mais rien n'indique ce rapport en japonais (et si on voulait l'expliciter on utiliserait...隙). Il se peut donc très bien qu'une fois les parents sortis, le gars se soit emmerdé et ait fait des jeux vidéos pour tromper son ennui ; il aurait aussi pu faire autre chose.
En clair : le départ des parents ne conditionne pas le fait de faire des jeux vidéos.
Tandis que dans l'autre phrase, évidemment que le départ du locuteur conditionne l'action de l'interlocuteur, puisqu'il s'agit d'un ordre.
Tu vois un peu mieux le rapport ?
Pour reprendre la première phrase, on aurait utilisé 間 si la mère avait dit "ne fais pas de jeux vidéos pendant notre absence", auquel cas l'absence conditionnant (c'est une condition (条件), n'est-ce pas ?) l'interdiction de faire des jeux vidéos, cette condition s'applique de fait à toute la durée de l'absence. D'où l'usage de 間 sans la particule に.

Cora a dit…

Oui, je comprends mieux, merci.
En fait, c'est encore une histoire de contexte, non ?
C'est marrant le japonais, on peut exprimer assez facilement des tas de nuances...
En revanche, pour traduire en français des trucs comme -てしまう ou -ておく, ou même 隙, c'est un peu délicat je trouve.
Bon ben maintenant, j'ai plus qu'à attendre l'occasion d'utiliser 3) et 4) \o/

oldergod a dit…

Sympe le suki.

Sinon, Beaugossitée collerait mieux que beaugosserie, ca fait belge !

Anonyme a dit…

Très intéressant!

Ne peut on pas exprimer aussi la simultanéité de deux actions grâce à la forme gérondive si la seconde action définit la façon dont s'est déroulée la première?

exemple: j'ai mangé en marchant
歩いて食べました

Je dis peut être une idiotie mais j'aimerais en avoir le cœur net...

Ama a dit…

Y'a aussi une structure en ところで je crois, genre un type se pointe quand tu regardes la télé :
テレビが見てるところでベルの音を聞きました。

Robert Patrick a dit…

@Anonyme : Non, on ne peut pas. La forme en -て définit un rapport de cause à effet. Quand tu dis 歩いて来ました, tu n'es pas arrivé "tout en marchant", c'est bien parce que tu as marché que tu es arrivé. Tu ne peux donc pas transposer ce système à quelque chose comme 歩いて食べました qui voudrait dire, au mieux, "j'ai marché ET j'ai mangé" (=forme suspensive, donc actions successives).

@Ama : テレビが見てるところでベルの音を聞きました。
Tiens donc, une particule が ? Et une particule を dans la principale... :-D
La forme ところ est effectivement utilisable, mais dans un contexte bien particulier, qui prend la scène comme un instantané, une sorte de bullet time, donc pas utilisable en temps normal, et surtout pas pour des actions qui durent dans la principale (comme le montre bien ton exemple de la sonnette qui retentit).

Bon. Mais cette particule が, là, c'est juste pas possible, hein.

Anonyme a dit…

Chouette leçon, je connaissais pas 隙.

Pour le dernier point, 最中, il me semble qu'il y a aussi 途中 qui signifie "en plein mileu". Du genre "計画を途中で諦めました。", "j'ai abandonné mon projet en cours de route" .Il doit certainement y avoir une nuance, mais j'arrive pas trop à voir laquelle. On pourrait aussi bien dire "計画を最中に諦めました", non? J'ai juste l'impression que 途中 s'utilise plus pour indiquer une idée de cheminement "家に帰る途中で、変な人と出会った。", "sur le chemin du retour, j'ai rencontré des gens bizzares"...

stephanef a dit…

Merci beaucoup pour ton blog que je trouve très intéressant.

J'ai été surpris par la réponse que tu as faite à anonyme qui disait :
Ne peut on pas exprimer aussi la simultanéité de deux actions grâce à la forme gérondive si la seconde action définit la façon dont s'est déroulée la première?

Voici un exemple(tirée d'un roman), qui me semble aller dans ce sens :
白人の老婆は身体を丸め、鞄を枕にしてベンチに横たわっていた。

Il y a probablement une différence, qui fait que cette phrase est correcte, et celle donnée en exemple par anonyme ne le soit pas, mais je n'arrive pas à voir laquelle.

Robert Patrick a dit…

@Stephanef :
1) si tu as été surpris par ma réponse, c'est que tu n'as pas assimilé le rôle de la forme en て.
2) si tu penses que ton exemple va "dans ce sens", c'est que tu n'as pas compris le sens de la phrase que tu me donnes ;-D.
白人の老婆は身体を丸め、鞄を枕にしてベンチに横たわっていた。
a) la forme 丸め est une forme suspensive (forme en い), pas en -て, n'est-ce pas ? Intéressons-nous donc à la forme en て qui suit : 鞄を枕にしてベンチに横たわっていた。
"Elle s'était allongée sur le banc, après avoir fait un oreiller de ses chaussures."
Il est évident que l'action de disposer ses chaussures en oreiller a précédé l'allongement (tu fais ton lit avant de te coucher), on a donc bien une succession d'actions dans cette phrase, même si le point de vue adopté est celui du constat global (au moment où l'on observe la vieille, ces actions ont déjà eu lieu).

En fait, comme souvent dans ce genre de cas, je ne comprends pas où le doute pourrait subsister. Le fait qu'elle soit allongée et le fait qu'elle soit roulée en boule sont certes concomitants, d'où l'usage de la forme suspensive ; mais que tu puisses penser que l'allongement et la disposition des chaussures aient lieu dans un mouvement conjoint, je ne vois pas. La forme finale -ていた exprime un état, pas une action, donc l'action des chaussures a forcément précédé l'action de l'allongement, c'est même d'ailleurs la seule action de la phrase puisque l'état d'allongement est observé en même temps que l'état d'être recroquevillée. Une traduction correcte de la phrase serait : "une vieille Blanche était allongée sur le banc, recroquevillée, ses chaussures disposées en oreiller".
Il est plus léger en français de garder l'ensemble sous forme de constat plutôt que d'essayer de retranscrire l'action, ce qui alourdirait énormément la syntaxe et nuirait à l'idée exprimée en japonais (= idée d'observation imposée par la forme finale en -ていた).

Pavy a dit…

erm .. pas ses chaussures ... son sac ;)

Robert Patrick a dit…

@Pavy : WOUAHAHAHAHA ! Alors celle-là elle est bonne, punaise !
Ah putain, la honte.
Bon, je dis pas ça pour excuser quoi que ce soit, mais hier soir j'avais un peu la tête ailleurs : je bossais sur l'article suivant (よう) et puis surtout sur l'article à paraître cette semaine (déjà fini, mais c'est pour pas balancer 2 articles le même jour).
Là on déconne, c'est un blog et tout, mais tu sais que ce genre de connerie ça m'est déjà arrivé dans des traductions, des partiels, même un mémoire de maîtrise, des trucs qui te font vraiment passer pour un demeuré, quoi.
鞄, en plus, le kanji que t'apprends le premier mois...

Anonyme a dit…

haha ouh la honte

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.