mardi 13 janvier 2009

L'apparence.

Nous avons vu la dernière fois le principe de semblance : une apparence qui n'est que cela, donc plutôt trompeuse.
Nous allons voir aujourd'hui deux autres formes : ~そうだ et ようだ.

1) ~そうだ.

Je ne reviens pas sur la construction, ce qui nous intéresse aujourd'hui c'est de définir l'utilisation de ~そうだ par rapport aux formes que l'on a vues la dernière fois.

- この店は安いらしい。
- この店は安そうだ。

Je prends cet exemple puisque la question m'a été posée dans les commentaires du dernier post.

En fait, ici la question ne se pose pas : en effet, -らしい après un substantif indique bien une référence à la nature de l'objet. Mais -らしい après un adjectif indique une opinion rapportée.
Le sens ici serait "on m'a dit que ce resto était abordable" et certainement pas "ce resto a l'air abordable".

"ce resto m'a l'air abordable", c'est
この店は安そうだ. Attention, そうだ se base sur l'impression du locuteur et rien d'autre, même s'il se peut très bien que le locuteur ait une bonne intuition.

Si on voit de gros nuages noirs se profiler et qu'on dit 雨が降りそうです, la "vraie" traduction est "j'ai l'impression qu'il va pleuvoir". Une "vraie" traduction n'étant pas forcément une bonne ou la bonne traduction, on voit souvent cette phrase traduite "il est sur le point de pleuvoir", ce qui, grosso-modo, revient au même.

2) ようだ.

a) construction.

Le よう d'apparence est en fait le kanji 様, prononcé さま, que vous trouverez dans les dictionnaires japonais dans les définitions des adjectifs ("qui a l'apparence de...").
C'est un substantif, on a donc recours à la particule の lorsqu'il vient après un nom, な après un adjectif nominal et il se place directement après un adjectif verbal ou un verbe.
Tu comprends donc pourquoi j'écris ~そうだ (construction) et ようだ (sans le ~devant, puisque c'est un substantif à part entière).

b) emploi.

Contrairement à ~そうだ qui exprime une impression du locuteur, ようだ exprime une déduction du locuteur après observation.

Exemple : tu rentres chez toi et tu vois la fenêtre brisée. La maison est en ordre, il ne semble pas qu'il y ait eu vol. Tu en déduis que ce n'était sans doute pas un cambriolage.

何も盗まれていないようです。Rien ne semble avoir été dérobé (phrase FORCÉMENT exprimée après inspection, sinon t'es le roi des cons), donc déduction.
強盗ではなかったようです。Il semble qu'il ne s'agisse pas d'un cambriolage. (rien n'a été volé, donc déduction, encore une fois, d'après l'apparence que rien n'a été volé).

Donc ~そうだ exprime ton impression qui peut très bien ne rien avoir à voir avec la réalité :

- 彼は真面目な人ではなさそうですね。Il a pas l'air très sérieux, comme garçon, hein ?
- いや、違いますよ!とても頼もしい人ですよ!Au contraire, c'est quelqu'un d'extrêmement fiable !

Donc tu te fiais à ton intuition ou aux apparences et tu t'es bien planté(e).

Avec ようだ :

- 彼はみんなと仲良くしていますね。Il s'entend bien avec tout le monde.
- ええ、人気のようですね。Oui, on dirait qu'il est très apprécié.

Parce qu'il s'entend bien avec tout le monde (= résultat) tu en déduis qu'il est très apprécié (et tu seras aussi gentil de déduire que 人気 est un substantif et pas un adjectif nominal, hein).

3) bonus : "adverbe+みえる".

Puisqu'on est dans les apparences, je reviens sur une question concernant la forme "adverbe+みえる".
Il s'agit d'exprimer là une apparence et non une impression comme avec ~そうだ. Evidemment, exprimer une apparence peut revenir à exprimer une impression, comme lorsqu'on dit 若くみえる : avoir l'air jeune ou "bleu" exprime plus que l'apparence physique (= manque d'expérience).

En revanche, on ne peut pas utiliser
そうだ avec les couleurs. On ne peut pas dire *赤そうだ pour exprimer que quelque chose a l'air rouge. C'est rouge ou ça ne l'est pas.
Dans ce cas, on utilisera 赤くみえる pour dire que c'est effectivement rouge à un instant t.

Exemple : 時間によって、ルーアン大聖堂は青くみえますね。Selon l'heure de la journée, la cathédrale de Rouen peut apparaître bleue.
Techniquement elle n'est PAS bleue (elle est grise), mais l'éclairage peut la faire apparaître bleue. On n'utilisera donc pas
そうだ puisque ce n'est pas une impression mais une réalité.
On n'utilisera pas non plus ようだ, puisqu'il ne s'agit pas d'une déduction.

Maintenant si tu te demandes d'où vient ce によって, tu fais bien, car il est également utilisé pour le passif en japonais, dans certains cas.
Par exemple, on a vu que le complément d'agent était indiqué par la particule に. En fait ça ne marche qu'avec les sujets animés. Avec les sujets inanimés, il faut normalement utiliser によって.

Il a été arrêté par la police : 警察に逮捕された。
MAIS
Il s'est fait écraser par un gros rocher : 岩によって潰された。

Le sens de ce によって est donc "selon", "d'après". Tu peux également l'utiliser avec le
そうだ de ouïe-dire qu'on a déjà vu :

新聞によって、下着泥棒はまだ逮捕されていないそうです。D'après le journal, le voleur de sous-vêtements court toujours.

15 commentaires:

Kai a dit…

Deux mini remarques:

彼は真面目な人ではなんさそうですね。 Faute de frappe ?

によって avec un passif peut aussi servir à exprimer une personne (plutôt célèbre) à l'origine d'une œuvre ou d'une découverte.

源氏物語は紫式部によって書かれました。
アメリカはコロンブス似よって発見されました.
エッフェル塔はエッフェルによって設計されました。

Robert Patrick a dit…

@Kai :
"彼は真面目な人ではなんさそうですね。 Faute de frappe ? "

Ah, tais-toi, encore un article enfanté dans la douleur...

Mais sinon "アメリカはコロンブス似よって発見されました", faute de frappe ?:-D

Je lutte, Kai, je lutte, si tu savais comment je suis sur un million d'autres trucs que le japonais en ce moment...
Mais merci d'avoir apporté ces infos supplémentaires.

Kai a dit…

Je suis trop fort, j'aurais mieux fait de me taire sur ce coup là xD Pour ma défense, je dirai que je suis mal habitué au système de conversion que j'ai installé sur mon ubuntu et qui est un tout petit peu différent de l'IME de windows :o

En tout cas, merci à toi de prendre sur ton temps pour nous faire partager tes connaissances gratuitement, si on compte le nombre de sites payants qui proposent des contenus bien moins intéressants...

Robert Patrick a dit…

@Kai : tu te trompes. Je ne prends pas sur mon temps, c'est mon métier.
Je ne peux pas l'exercer pour l'instant, mais ça n'en reste pas moins mon métier.
Imagine que ton voisin soit menuisier mais qu'il soit en ce moment au chômage technique. Tu lui demandes de t'aider sur une porte et le mec fait du super boulot. Tu ne t'étonnes pas, parce que c'est son vrai métier, même s'il ne peut l'exercer en ce moment. Je suis dans le même cas.
Mais peut-être que l'Université de Bordeaux, hum ?.... ;-D

oldergod a dit…

le youda est le meme you que le youni ou se sont 2 "you" bien differents?

Robert Patrick a dit…

@Oldergod : le même, on va voir ça bientôt.

Anonyme a dit…

J'ai lu vite fait.

Tu ne parles pas de la différence, troublante pour les débutants, entre "来そうだ" et "来るそうだ" par exemple (dico/ren'you + souda).

Et places tu le "と聞きました" loin de tout ça ? La rumeur, c'est pas affirmatif, et la transmettre, c'est une opinion quand même…

P!

Robert Patrick a dit…

@Pied : Ah oui, c'est tout le problème, tu as lu vite fait.
1) différence 来そう/来るそう déjà abordée dans l'article du 17 septembre, en lien dans l'article (avant-dernière ligne).
2) と聞きました, plutôt rarement utilisé dans le cadres des apparences, non ?

black-helmet a dit…

Encore un bon article, même si j'en suis pas encore à ce niveau, c'est toujours intéressant à lire. :-)
Bravo.

Alex a dit…

Plutôt que 新聞によって, j'aurais tendance à dire 新聞によると. Le premier, je le perçois plus sous la forme "Selon le journal" (sous-entendu que ça varie d'un journal à l'autre), tandis que le second porte l'idée de "Si l'on se réfère à ce que dit le journal / D'après le journal"

Enfin encore une fois, je suis peut-être à coté de la plaque ^^

Robert Patrick a dit…

@Alex : Ah ouais ? Toi tu critiques beaucoup, mais si tu crois que tu peux faire mieux, j'attends de voir ton blog !
LOL. J'adore les têtes de cons qui balancent ce genre d'argument, comme si les gens avaient pas autre chose à foutre que d'ouvrir des blogs et qu'avoir un blog sur le même sujet était le seul moyen d'obtenir le privilège de pouvoir critiquer... :-D.

Plus sérieusement Alex, ta question est très intéressante, je vais donc y répondre :
1) によると et によって, c'est kif-kif bourricot.
2) alors tu vas me dire (ne mens pas, je sais que tu vas le dire) : oui, mais des fois によって ça peut vouloir dire "selon", dans le sens "selon qu'on est au nord ou au sud, la température change".

Effectivement, ça peut vouloir dire ça, mais on a alors un verbe qui explicite ce sens, genre 違う, 変わる ou 異なる.
Ex : 新聞によって情報が違う。

Alex a dit…

C'est marrant que tu dises ça, c'est un de mes arguments "préférés" :D
Très cours d'école, un must.

Ouais je critique, et ? :D
Sans vouloir te déifier, ô maitre (loul), je pense que ton niveau est supérieur au mien, donc je lis tes articles et si par hasard je peux t'aider à corriger une connerie, tant mieux, si tu peux m'aider à corriger les miennes, tant mieux aussi. Quoi qu'il en soit, c'est jamais perdu ;)

Ori a dit…

Hello,

ce commentaire arrive un an plus tard, mais je suppose que tu vas l'apercevoir (du moins je l'espère).
Tu décris ~そう comme résultant de l'intuition, de l'impression, et よう comme résultant de la déduction.
Cependant quand tu vois de gros nuages noirs qui arrivent, tu en déduis qu'il va se mettre à pleuvoir, non ? Donc quelle serait la différence avec 雨が降るようです ?
Je cherche pas le détail, j'ai plutôt pris l'exemple le plus parlant qui me posait réflexion sur ton article.

Merci !

Robert Patrick a dit…

@Ori : non, en fait c'est une question de pensée. C'est un truc, les Japonais, ils pensent pas comme toi et moi. C'est notamment pour ça que tu peux pas utiliser ~そう pour les couleurs pour dire "ça a l'air rouge".
Donc quand un Japonais voit de gros nuages noirs, il en déduit pas qu'il va pleuvoir, il suppose qu'il va pleuvoir.
On n'utilisera jamais 雨が降るようです。 よう s'utilise vraiment que pour des déductions liées à des fait observables donc passés (même si ça peut ressembler parfois à du présent tellement c'est un passé immédiat).

Ori a dit…

Je te remercie pour l'explication, j'y vois un peu plus clair. Pour la suite, je suppose que le discernement viendra avec la lecture ou à force de côtoyer des situations de vie quotidienne des japonais, pour ressentir leur rapport aux choses.

Merci, bonne continuation !

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.