mercredi 24 septembre 2008

Les formes en -てくれる,-てあげる,-てもらう,-ていただく,-てやる.

Bon, aujourd'hui ça plaisante pas, on va apprendre à parler un peu plus le vrai japonais.
Pour ce faire, on utilisera 5 verbes qu'on va employer comme auxiliaires.

Ce sont les verbes suivants :

- くれる, qui veut dire "donner".
- あげる, qui veut dire "donner" aussi.
- やる, qui veut dire "donner" également
(merde, mais comment ils se reconnaissent ?).
- もらう, qui veut dire recevoir.
- いただく, qui veut dire recevoir aussi.

Donc 3 verbes qui veulent dire "donner" et 2 qui veulent dire "recevoir". La bonne nouvelle, c'est que sur les 5 on va en utiliser que 3 souvent, 1 presque jamais et 1 encore moins jamais. On va commencer par celui-là.

1) le japonais technique (ce que tu dois savoir).

a) la forme en -てやる.

やる, c'est un verbe qui veut dire "donner", mais d'un supérieur à un inférieur très inférieur. Par exemple quand tu donnes à manger à ton chien (犬に餌をやりました). Tu comprends maintenant pourquoi tous les méchants de manga l'utilisent, et du coup pourquoi TOI tu ne vas pas l'utiliser.

Fin de l'histoire.

b) la forme en -てあげる.

Ah ben ouais, je sais, ça t'étonne, mais la forme en -てあげる, c'est une de celles que tu vas le moins utiliser. あげる, ça veut donc dire "donner", mais d'un inférieur à un supérieur pas trop supérieur mais un peu supérieur quand même. A priori, on pourrait donc se dire que c'est la forme à utiliser par excellence quand c'est toi qui parle, vu que comme ça tu passes pour un gars modeste qui fait plein de cadeaux à tout le monde.

Eh ben pas du tout. J'irais même jusqu'à dire que tu éviteras de l'utiliser justement quand il s'agit de toi. Pour te donner un exemple, c'est un peu comme si tu ajoutais "par gentillesse" chaque fois que tu fais une action par rapport à quelqu'un d'autre. Ça te semble pas naturel en français ? Eh ben les Japonais ça leur paraît pas naturel non plus que tu balances du -てあげる dès que tu fais un truc.
Il y a un cas cependant où il sera pertinent de l'utiliser, c'est si tu prêtes quelque chose à quelqu'un. A ce moment-là, la question ne sera pas de savoir si tu es son supérieur (genre c'est ta petite sœur, ta nana, ton correspondant Japonais ou le petit cousin de la voisine) ou son inférieur (genre ton boss), tu pourras dire 貸してあげます. Par principe, vu que si tu prêtes quelque chose, c'est forcément par gentillesse (ne nie pas, tu as un bon fond). Donc là, OK. Mais sinon, non.

Tu vas me dire : "Ok, si je prête (ce qui est déjà gentil), mais si je donne ?"
Je vais te répondre : "nan, mais sois pas con, je t'ai filé une liste de 3 verbes qui veulent dire "donner", on va pas donner au carré (donner x donner= donner²)".

Donc :
je lui ai prêté mon manuel de japonais = 日本語の教科書を貸してあげました。
je lui ai donné mon manuel de japonais =
日本語の教科書をあげました。

Bon. C'est maintenant qu'on va commencer à entrer dans les détails.

2) le japonais utile (ce que tu vas utiliser).

Les 3 formes que tu utiliseras le plus souvent sont donc les formes en -てくれる, -てもらう, et -ていただく.
Dans les 3 cas, il s'agira de quelque chose qui va de ton interlocuteur à toi (la plupart du temps, mais des interactions entre tierces personnes sont également envisageables, nous détaillerons cela). Le sens est donc le même pour ces 3 formes, ce qui change, c'est QUI fait le verbe. Il faudra donc avoir ce détail à l'esprit.

a) la forme en -てくれる.

Dans le cas de la forme en -てくれる, c'est la même personne qui fait le verbe en -て et le verbe en くれる (si je puis dire).

Exemple : Tarô m'a prêté son manuel de japonais. 太郎は日本語の教科書を貸してくれました。
Tu remarques qu'en japonais on n'a pas besoin de préciser "son", puisque la forme verbale décrit une action qui va de Tarô à nous (et on n'a pas besoin de préciser le "nous" pour cette raison également).

Alors que jusqu'à présent on aurait spontanément (c'est-à-dire mal) construit cette phrase ainsi :
太郎は自分の日本語の教科書を私に貸しました, on peut désormais se passer des précisions inutiles puisque la forme verbale choisie indique déjà ce rapport. En disant 貸してくれました, on indique que Tarô a fait une action pour moi.

Le verbe 貸す est donc effectué par Tarô, et la forme en -てくれる indique ce rapport de Tarô à moi.

くれる, c'est le contraire de あげる, c'est un supérieur qui donne à un inférieur, mais pas trop inférieur quand même. Celui-là, du coup, tu te priveras pas de l'utiliser parce que tu es un ? Un.... ?
Un gaijin, exactement. Donc tout ce que les Japonais feront pour toi, il le feront par gentillesse et tu seras gentil de l'exprimer.

Donc rappelle-toi bien les 2 points essentiels de cette forme :
- la direction de l'autre vers toi.
- l'autre fait le verbe.

b) les formes -てもらう et -ていただく.

Je les mets ensemble, car leur emploi est identique, seul le degré de politesse change.
もらう veut dire "recevoir" et いただく est la forme polie de もらう, ce qui sous-entend que tu reçois d'une autorité supérieure.
L'astuce, c'est que contrairement à la forme en -てくれる, ici il y a deux verbes et deux personnes différentes qui agissent.

Si tu dis 日本語の教科書を貸してもらいました, qui est le sujet de もらいました ? Toi. Qui est le sujet de 貸して ? L'autre.

Ça marche donc comme la forme en -てほしい que nous avons déjà vue (c'est toi qui -ほしい et c'est l'autre qui -て), et tu vas d'ailleurs voir qu'on va utiliser une forme très proche grâce à ce -てもらう.

Donc quand tu formules 太郎日本語の教科書を貸してもらった, tu signifies que tu es à l'origine de l'action (puisque c'est toi qui finit la phrase avec le verbe もらう, n'est-ce pas ?) : j'ai obtenu que Tarô me prête son manuel de japonais (et tu feras gaffe qu'on utilise la particule ).
L'accent n'est ici nullement mis sur la gentillesse de Tarô, mais sur tes dons de persuasion.

Ça marche tout pareil avec いただく, mais c'est plus poli.

Bon, maintenant qu'on a vu comment ça fonctionnait, figure-toi que ces formes sont combinables avec celles vues précédemment
(et d'autres encore).

Par exemple, tu te souviens que je t'ai dit de ne pas employer la forme en -て下さい pour une demande polie. C'est parce qu'on emploie les formes que nous venons de voir, associées à la forme désidérative ou à l'accentuation montante. Là encore, il faut se méfier des usages, donc fais bien attention :

a) faire une demande avec l'intonation montante (impliquant une réponse "oui/non" ou une action "OK/vas-te faire foutre") :

Pour formuler une telle demande dans un cadre intime ou familier, on emploie la forme en -てくれる (forme neutre).

Exemples :

このバッグを持ってくれる?Tu me prendrais pas ce sac ?
ドア、開けてくれる?Tu veux bien m'ouvrir la porte ?
Demande dans le contexte intime : on voudrait un peu d'aide pour porter nos affaires ou on est super chargé et ce serait bien cool que notre pote nous ouvre la porte. OK.

Mais :

テレビの音を下げてくれない?Tu baisserais pas le son de la télé ?
ちょっと、黙ってくれない? Tu veux pas la fermer un peu ?

Là, fais gaffe, les demandes en -てくれない sont généralement utilisées pour signifier à ton interlocuteur que la situation actuelle te déplaît et que tu voudrais qu'il fasse en sorte que ça s'améliore. Tu ne lui demandes donc pas une faveur, tu lui fais un reproche.
Evidemment, tout ça est sujet à des fluctuations en fonction du ton utilisé, de l'intonation, de l'intimité, mais... Fais gaffe quand même. Cette notion s'estompe lorsqu'on utilise la forme polie -てくれませんか, qui est la forme utilisée pour faire une demande polie (on n'utilise pas la forme -てくれますか, qui signifierait une demande sincère de confirmation d'une action future réalisée par gentillesse) :

ドアを閉めてくれませんか。Serais-tu assez gentil pour fermer la porte, s'il-te-plaît ?
*ドアを閉めてくれますか。*Fermeras-tu la porte dans ton infinie bonté ? (je ne te demande pas de fermer la porte, je te demande sincèrement si tu as l'intention de le faire)

b) les demandes avec la forme désidérative.

Là, en revanche, puisqu'il s'agit de désir, tu vas utiliser les formes en -てもらう et surtout -ていただく (le sujet c'est toi), que tu associeras pour la bienséance à un 「んですが...」 final qui signifiera ton hésitation à formuler une requête, parce que t'es pas du genre à vouloir embêter les autres.

すみません、駅への道を教えていただきたいんですが... Excusez-moi, si vous pouviez m'indiquer la route pour aller jusqu'à la gare...

すみません、エアコンの温度を下げていただきたいんですが... Excusez-moi, s'il vous était possible de baisser la température de la climatisation...

La forme en -てもらいたい étant moins polie que la forme en -ていただきたい, on l'utilise pour exprimer une envie plus forte, mais moins impérieuse qu'avec la forme en -てほしい.

誕生日は人形をおくってほしい。Je veux que tu m'offres une poupée pour mon anniversaire.
誕生日は人形をおくってもらいたい。J'aimerais bien que tu m'offres une poupée pour mon anniversaire.

Voilà pour les bases. La prochaine fois on verra la forme potentielle qui, associée à ces formes, sert à formuler des demandes encore plus polies, tellement polies qu'en fait c'est quasiment impossible de refuser (mais ça dépend, hein, si tu demandes une fellation, c'est pas parce que tu y mets les formes que l'autre va s'exécuter, don't be greedy).

3) Ah ouais, tu vas me dire "oui mais quand il s'agit pas de moi, comment est-ce que j'utilise tout ça ? Genre je veux dire que la banque a appelé ma mère pour la prévenir qu'ils seront fermés la semaine prochaine, ou bien pour dire que ma petite cousine a préparé un gâteau pour le départ à la retraite de son prof...".

Bon. Au Japon, on utilise plusieurs critères pour estimer la supériorité ou l'infériorité des gens.
- c'est proche de toi (amis, famille, gens que tu connais...) :c'est inférieur. Ça, c'est le critère principal.
- quel job ? Quelle hiérarchie dans le job ?
- quel âge ?

C'est les critères principaux. Après, si tu veux dire que le premier ministre Japonais a téléphoné au premier ministre Français pour le féliciter, ce qui importe c'est évidemment la direction et le but (féliciter= par gentillesse), donc tu utiliseras un 電話を掛けてくれました (si tu es dans l'entourage, sinon tu devras employer des formes plus polies).
N'oublie pas non plus que tu as le droit d'utiliser du japonais "normal", c'est pas parce que tu as appris cette nuance que tu dois en foutre partout ! "Le prof nous a rendu nos copies", il a fait son job, point-barre, va pas nous mettre un 返してくれました dans cette phrase. En revanche, si tu dis "à cause du tremblement de terre, on a obtenu de pouvoir rendre nos devoirs plus tard", tu utiliseras une forme en -てもらった, puisqu'il s'agit d'une faveur (et je te donne pas la phrase en japonais parce qu'elle implique des formes qu'on a pas encore vues).

De toute façon, depuis le temps que tu me visites, tu dois en lire du japonais, au quotidien, pour augmenter ton vocabulaire. Alors sois vigilant sur l'emploi des formes et tu verras que ça rentrera tout seul.
En fait c'est ça qui vous fait défaut, les élèves, c'est la vigilance : à partir du moment où vous comprenez une phrase, vous bypassez complètement l'étape de réflexion qui présidait à l'élaboration de cette phrase.
C'est ce que j'appelle l'apprentissage passif : tu comprends le sens, donc c'est bon. Nan, mec, si tu veux devenir performant en japonais, à plus forte raison si tu veux devenir prof un jour, il faut te poser des vraies questions, des questions de structure. Pourquoi le gars il a tourné sa phrase de cette façon alors qu'il avait d'autres possibilités ? Pourquoi ici c'est が et pas は ? Pourquoi il a placé son adverbe ici et pas là ?
Comprendre le japonais, c'est assez facile et ça vient très vite. Mais si tu te poses pas les bonnes questions, des questions de structure, tu auras du mal à produire du japonais pertinent (syntaxe+contexte), quelque soit le nombre de kanji que tu connais.
Je te laisse méditer là-dessus...

13 commentaires:

judith a dit…

Bravo, cet article est à l'origine du plus gros fou-rire subit de ma vie (quand je dis fou-rire c'est larmes aux yeux, morve qui sort du nez, crachat de maguro, impossibilité de parler pendant 5 minutes, crampes au ventre..)
J'ai compris que j'utilisais mal la forme てもらう quand tu expliques que ça implique une faveur ou une gentillesse.
J'explique donc l'autre soir à une amie (japonaise) que j'ai trouvé un blog qui expliquait efficacement le japonais (elle me vend à longueur de temps sa langue qu'elle adore et la difficulté des nuances) et lui demande donc "ça allait pas l'autre jour le もらう quand j'ai dit à mon copain 病院で注射いれてもらった ?" ...
quand elle a enfin réussi à prononcer un mot après 5 min de gesticulations montrant diverses choses rentrant dans des trous, j'ai compris que c'était le いれる qui allait pas du tout..

Robert Patrick a dit…

@Judith : ouais, en général on utilise する quand il s'agit de faire une piqûre. Si on introduit la seringue, c'est pas pour piquer mais plutôt pour envoyer du 3 litres d'huile de ricin qui... Euh... Enfin, tu connais les mœurs japonaises, quoi...

Cora a dit…

Je pensais avoir plutôt bien intégré la façon d'utiliser てあげる/てくれれ/てもらう jusqu'au moment où j'ai voulu dire... "Est-ce que je peux vous aider ?"
Ça donnerait 「手伝ってあげませんか?」 ? Comme tu as dit qu'il fallait éviter てあげる, j'ai un doute...
Si てくれれ/てもらう désigne quelque chose qui va de mon interlocuteur à moi, quelle forme utiliser lorsque je propose quelque chose à mon interlocuteur ?

Robert Patrick a dit…

@Cora : en fait je voulais surtout vous éviter d'utiliser la forme en -てあげる pour tout et n'importe quoi.
Par exemple dans ta phrase, il faut l'utiliser, mais ta phrase telle que tu l'as construite veut dire "ne vais-je pas vous aider ?" (= réelle question), et c'est faux. Ce que tu veux dire, c'est 「手伝ってあげましょうか。」.
La forme en -ませんか est utilisée dans une direction interlocuteur-locuteur, pas l'inverse.
Pour une proposition à l'interlocuteur, tu peux utiliser la forme en -てあげる, mais pas dans les affirmations.

Cora a dit…

Aaaah, d'accord, merci !
Oui effectivement, ma question était un peu bizarre... Merci aussi de la précision sur -ませんか, j'ai pas vraiment étudié cette histoire de direction entre l'interlocuteur et le locuteur (j'ai l'impression que ma capacité de compréhension/expression vient de s'élargir massivement d'un coup !); en tout cas, ça va m'être bien utile dans mes prochaines conversations.

Queenie a dit…

Bonjour RP,

Dans l'usage courant, quand ces 5 verbes sont utilisés comme auxiliaire, est-ce qu'on utilise leur kanjis (頂く,貰う,上げる,呉れる) ?
De plus, pour l'exemple de la poupée à offrir, on peut utiliser 贈って au lieu de おくって ?

Est-ce la pratique qui permet de connaître l'usage ou non de kanjis pour certains nom / verbe / adj ?

Robert Patrick a dit…

@Queenie : dans l'usage courant, on n'utilise pas les kanji de ces auxiliaires. Après, lorsque le langage devient moins courant, on constate leur apparition dans l'ordre suivant : 上げる, 頂く, 貰う, 呉れる.
Pour ce qui est de la pratique, il ne faut pas se fier au journal, qui a un code assez particulier et simpliste pour les kanji, mais à la littérature. Un moyen beaucoup plus simple est d'utiliser l'IME : pour 上げる、貰う ou 頂く, les kanji viennent immédiatement, tandis que celui de 呉れる vient après d'autres, preuve de sa non-fréquence.
Mais sinon, il faut lire lire lire des tas de trucs de Sôseki aux 攻略本.

ceeno a dit…

Bonjour,
Malgré la relecture de ce sujet, je n'arrive pas a saisir la notion fondamentale entre ces deux phrases (entre parenthèse, ce que je pense avoir compris) :
- 太郎は日本語の教科書を貸してくれました (il m'a prêté le livre avec bonté de sa propre initiative)
- 太郎は日本語の教科書を貸してもらいました (il m'a prêté le livre avec bonté parce que je lui ai demandé)

Je me pose également des questions au sujet de la manière de formuler une demande avec ces formes. En fait, je n'arrive pas à saisir la différence entre ces deux phrases :
- ドアを開けてくれませんか?
- ドアを開けてもらえませんか?

RPさん、助けて(くれません|もらえません)か?

Robert Patrick a dit…

@Ceeno : ta relecture a été inattentive, puisqu'avec la forme en てもらう on a 太郎 et non 太郎は (et c'est juste en gras dans le texte...)

Pour la différence entre les 2 formulations, en fait tu ne les utilises pas dans le même contexte : la forme en てくれる, tu vas l'utiliser quand l'action de quelqu'un d'autre peut t'apporter un bénéfice (= fermer la porte, baisser la musique), tu demandes à quelqu'un de faire quelque chose.

La forme en てもらう/ていただく, tu vas plutôt l'utiliser quand tu demandes une autorisation, donc non pas avec un verbe à la forme "active" en て avant, mais avec un verbe au factitif, genre "est-ce que je peux recevoir que vous me laissiez prendre 2 jours de vacances ?" (二日間休ませてもらえませんか)

Si une forme en てもらう est utilisée lors d'une demande d'action ("pouvez-vous fermer la porte ?"), c'est que la personne qui utilise cette forme est ton supérieur hiérarchique. Donc ne l'utilise pas, toi. Tu remarqueras que les demandes en てもらう sont en fait des ordres, ce sont des formules employées dans l'administration et en général c'est pas un service qu'on te demande et c'est plutôt dans TON intérêt de t'exécuter...

ceeno a dit…

Merci pour ta réponse.
J'ai bien compris la signification du に à présent, et le sens des actions.
Comme j'avance en même temps dans la lecture de divers manuels de japonais, j'ai une nouvelle question au sujet de cet article. Tu ne parles pas de la forme en ~てくださいます qui "a priori" est la forme polie de ~てくれます. Cette forme n'a pas l'air beaucoup utilisée si j'en crois les résultats d'une recherche sur Google. Quel est ton avis la-dessus ?

Robert Patrick a dit…

@ceeno : c'est une forme de "keigo" (du verbe 下さる), donc effectivement peu employée au quotidien. Enfin, dans le quotidien des mecs qui ont pas à lécher les pompes du premier ou du premier goshujinsama venu, s'entend...

Anonyme a dit…

Merci pour la leçon, mais du coup je comprends pas trop : si je veux faire une action pour un Japonais, j'utilise quoi du coup ? Par exemple si je veux lui apprendre un truc, je ne peux pas dire おしえてあげる, ni おしえてくれる puisque c'est moi qui donne, alors quel verbe je dois utiliser ?

Robert Patrick a dit…

@Anonyme : tu utilises juste 教える.

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.