mercredi 10 septembre 2008

La cause, l'impératif négatif.

Ben ouais, gars, l'impératif ça peut servir à dire "fais ça !", mais également "ne fais pas ça !".

Donc la construction de l'impératif négatif, c'est très simple (j'ai même envie d'écrire "très très simple") : tu prends ton verbe normal, tu changes rien du tout, tu ajoutes simplement な et un point d'exclamation.

Et. C'est. Tout.

Exemple :

そんなこと言うな!Ne dis pas des choses pareilles !
嘘を吐くなよ! Ne mens pas !

Bon, ça, c'est fait.

L'expression explicite de la cause.

1) から.

On a déjà vu la particule から pour exprimer un point de départ ou de transition. Là, on va s'en servir pour exprimer explicitement une cause, mais ça veut pas dire qu'il faudra forcément faire des phrases bien lourdes avec des "car", "parce que", "puisque", etc, hein !

Tu feras gaffe quand même que c'est l'expression qui est explicite, pas la cause.
Par exemple, ta nana essaie de remonter un truc qu'elle a démonté sans faire gaffe à comment il faudrait le remonter (typique), et toi tu la voies en train de lutter, d'essayer de mettre ensemble des pièces qui à l'évidence n'ont rien à foutre ensemble et donc tu la sermonnes d'un "だからああ!" qui veut sans doute dire "Non mais bordel de merde, puisque tu vois bien que t'y comprends rien, pourquoi tu fais pas plus gaffe avant, ou pourquoi tu demandes pas à quelqu'un qui s'y connaît, ou pourquoi tu fais sans arrêts des trucs comme ça, c'est super énervant à la fin !" (Ça marche aussi si elle comprend pas pourquoi le PC est tout bloqué depuis qu'elle a ouvert le .exe d'un mail d'un ami qui lui voulait du bien).

Donc tu as bien explicitement exprimé quelque chose, mais on sait pas bien quoi, même si on comprends tout à fait ce que tu veux dire.

2) ので.

Je sais que t'es tout marri de pas avoir eu d'exemples dans la section précédente, mais je t'explique d'abord ので et après on aura des phrases d'exemple pour les deux.

ので marche exactement comme から, mais il exprime une cause de façon plus neutre, plus objective est aussi plus polie. C'est donc la forme utilisée par tous les employés quand ils t'expliquent que ben non, y a plus de place assise, y a plus de mouse pad Yôko avec des nichons tout doux sous ton poignet, y a plus de chambres disponibles et on est bien désolé mais c'est pas de notre faute.

Et si jamais un employé t'explique qu'il va faire tout son possible pour te trouver une chambre quand même, il utilisera alors sans doute から au lieu de ので, pour te montrer qu'il s'engage personnellement (son honneur est en jeu).

Donc en résumé : ので, c'est pas de ta faute.

Exemples :

本当にすみません、この席しか空いていませんので。 Je suis vraiment désolée, il ne reste que cette place de libre.

La personne est vraiment désolée, mais c'est pas de sa faute, puisque la réalité (sur laquelle elle n'a aucun contrôle) fait qu'il ne reste qu'une seule place de libre. Bon. Le ので laisse ici en suspens le reste de la phrase, qui serait "vous allez donc devoir vous asseoir ici ou vous casser". Tu comprendras que par politesse on va pas te demander de te casser, ni t'expliquer que comme il n'y a qu'une seule place de disponible c'est là que tu dois t'asseoir. Je t'ai déjà dit que le Japonais te prend pas pour un con, donc il aime bien les formes suspensives qui te laissent reconstituer les relations de causes à effets.

だから、日曜日に電話するなよって言ったでしょう!Mais je t'ai pourtant bien dit de ne pas m'appeler le dimanche !

On a ici la forme でしょう, qui est la forme "probable" de です. Tout le temps utilisée dans les bulletins météorologiques, des fois qu'on se planterait...

La forme neutre de でしょう est だろう. Dans notre phrase, on ajoute donc la notion de probabilité à 言った, pour exprimer "j'ai dû te dire que". En effet, avec la forme passée et le questionnement direct locuteur→interlocuteur, cette probabilité relève quasiment de la certitude.

Exemple :

彼は今日の約束を忘れたのでしょうか。Aurait-il donc oublié notre rendez-vous d'aujourd'hui ?

Pas de questionnement direct, donc probabilité.
Mais :

今年の紅白、観たでしょう!面白かったね!Tu as vu le Kôhaku de cette année ! C'était marrant, hein ?

Questionnement direct, on est quasiment sûr que l'interlocuteur a lui aussi regardé le Kôhaku, on peut donc partager son opinion avec lui (puisqu'on est sûr qu'il l'a vu aussi).

Comparer :

すみません、今週は忙しいので、約束はダメです。Cette semaine je suis débordé, notre rendez-vous tombe à l'eau. Désolé.
来週は休みだから、約束はOKです。Pas de souci pour un rendez-vous la semaine prochaine, je suis en vacances.

Evidemment, on ne choisit pas d'être débordé, si on avait le choix, tu penses bien qu'on préférerait glander. Donc ので. Dans la deuxième phrase, en revanche, on est en vacances, la décision d'un rendez-vous ou pas relève donc de notre initiative. Donc から.

Plus tu vas lire du japonais, plus tu vas te familiariser avec tout ça.

15 commentaires:

oldergod a dit…

hmmm, pourquoi nexpliques pas le caractere assez familier de verbe-na et verbe-te naide ?

Robert Patrick a dit…

@oldergod : parce que ce caractère n'a pas besoin d'explication. Quand on me dit que l'impératif est une forme sèche ou familière, j'ai un peu envie de répondre "Euh... Oui, mais jusqu'à présent, vous pensiez que ça servait à quoi, l'impératif ?".
Qu'est-ce que tu veux que j'explique de plus aux gens après leur avoir dit de finir leur phrase par un point d'exclamation ? Ou alors je peux le faire internet-style : ATTENTION ! L'IMPÉRATIF C'EST COMME QUAND VOUS ÉCRIVEZ EN CAPS,'FAUT PAS LE FAIRE AVEC VOTRE PATRON !!!
Je veux bien aider les gens, mais je vais pas réfléchir à leur place, hein.
Pour la forme en -ないで, que dire, je crois que mes exemples sont assez parlant dans la qualité de leur traduction. N'oublie pas non plus que la façon idéale d'utiliser ma méthode c'est de voir une forme ici et de browser le net en japonais ensuite pour être confronté à des cas réels.
Do your homework, people !

SushiOtoko a dit…

Ce blog est très intéressant, vraiment! Et même si c'est mon premier commentaire, je le suis depuis le début. Depuis son lancement depuis "Le japon de Robert Patrick" en fait.

Et je me demandais si tu prévoyais de faire un article sur les méthodes de japonais. Sur ton autre blog, en annoncant celui-là, tu disais justement "si je lance ce genre de site tu économiseras des milliers d'euros en méthodes d'apprentissage (ne serait-ce que parce que je te conseillerai les bonnes méthodes et que ça t'évitera d'acheter les autres pour rien)".

Et du coup ça m'intéresse ça! Je veux bien acheter le new nelson, les bouquins de grammaire et tout ça, mais ce serait bien je pense d'avoir une méthode qui dirige un peu tout ça. Une sorte de fil conducteur avec des exercices par exemple...

Et les méthodes de japonais y'en a des caisses, et elles sont pas données! Par exemple Assimil c'est bien ? Ou la méthode avec le micro-casque tout électronique qui coute la peau du cul c'est bien ?

Enfin tu les as peut-être pas testées mais tu sais sûrement mieux que moi distinguer le bon grain de l'ivraie. Et comme j'ai qu'un seul rein à vendre, ce serait cool que je me viande pas sur mon achat!

Merci d'avance et bonne continuation, ce blog est top :)

Okojo a dit…

Comme Oldergod, je pense que de même que vous avez présenté les formes d'impératif en ーて et ーて下さい, il faudrait parler de leur forme négative, ーないで et ーないで下さい, qui sont moins familières que la forme neutre (qui est utilisée en mangas, ou entre copains, certes).

L'impératif n'exprime pas forcément un ordre, ça peut être gentil aussi, comme dans 気にしないで下さいね!

Je ne dis pas ça pour vous, qui devez parfaitement maîtriser ces nuances, mais pour vos lecteurs, au cas où ils auraient à essuyer des interdictions en ーないで下さい!(トイレにものを捨てないで下さい!)

Robert Patrick a dit…

@Okojo : de même que pour Oldergod, j'ai bien peur d'avoir traité ce sujet dans l'article sur la forme en -て下さい, vous pouvez vérifier, la forme négative est expliquée.
En revanche, je suis désolé de vous contredire, mais l'impératif exprime forcément un ordre, c'est même un peu le concept. Qu'après cet ordre vous paraisse gentil ou pas, c'est une autre question.
Je vois, Okojo, que vous êtes complètement confuse par rapport à cette forme en て下さい que vous n'arrivez décidément pas à assimiler à un ordre, alors que c'en est un. Je vous recommande la lecture de n'importe quelle notice d'utilisation et de vous poser la question de votre libre-arbitre à chaque fois qu'apparaît une forme en て下さい... ;-D

@Sushiotoko : si tu me lis depuis le début, tu as sans doute remarqué que je réponds à ta question sur les méthodes de japonais dans mon 3è article.

oldergod a dit…

la nuance dont je voulais parler c'est celle ci.
Je suis d'accord que mettre le ! indique bien la force du verbe-na. mais si tu le mets aussi dans la phrase japonaise, pourquoi ne pas penser que si tu l'enleves de la phrase japonaise, tu peux l'enlever de la phrase francaise?
En francais, notre imperatif est tres restreint par rapport au japonais a mes yeux du fait quon puisse jouer sur les verbe-na verbe-naide + rien/kure/kudasai.
Et si quelqu'un qui te lit demande si donc le verbe-na c'est l'equivalent de limperatif tutoyant francais, que dirais tu?
En Francais, une mere qui dit "ne t'approches pas(, c'est dangereux)" a son enfant, dirait elle "来るな" ou "来ないで" ?

Robert Patrick a dit…

@Oldergod : Ah, mieux, je préfère cette demande bien plus précise que la précédente.
D'abord, si tu utilises le verbe 来る, ça veut dire que la mère ne veut pas que son enfant s'approche d'elle. S'il s'agit de ne pas s'approcher d'une falaise, par exemple, on utilisera le verbe "se rapprocher" (近付く).
Ensuite, tout dépendra du contexte, c'est à dire de l'urgence. S'il s'agit d'un avertissement immédiat (ils sont sur place), elle utilisera la forme en -て下さい et pas la forme en -ないで, qui servira plutôt à un avertissement préventif (avant d'être sur place).
En revanche, si l'enfant s'est déjà approché de la falaise et que le danger est imminent, la mère utilisera la forme la plus forte, 近付くな!.

Sinon je te confirme que l'impératif négatif en -な correspond bien à un impératif tutoyé en français (sauf s'il s'agit de plusieurs interlocuteurs, auquel cas on emploiera un "vous" du pluriel).

oldergod a dit…

Sinon je te confirme que l'impératif négatif en -な correspond bien à un impératif tutoyé en français (sauf s'il s'agit de plusieurs interlocuteurs, auquel cas on emploiera un "vous" du pluriel).
--------

Verbe-na = A
tutoiement fr = B

A < B ok
mais B < A ?
Toutes les occasions d'"imperativer" en tutoyant en francais se retrouve dans le verbe-na ?

Dans le meme style, la mere qui dit a son enfant 食べなさい et non 食べろ ? En francais on utiliserait un "Allez mange" sans souci, mais la correspondance (meme si cest du tutoiement) ca ne serait pas 食べろ je crois
Tu vois ce que je veux dire non?

Robert Patrick a dit…

@Oldergod : il y a plusieurs problèmes dans ta réflexion :
1) tu compares le japonais au français alors que les deux marchent de façons très différentes. Tes comparaisons ne peuvent donc pas prendre la forme d'équation, cela n'a pas de sens.
2) j'ai déjà expliqué que le japonais fonctionnait énormément à base d'exceptions aléatoires. C'est un peu comme si tu définissais que le fait qu'un homme dise おまえ à sa femme montre qu'il la méprise. Ça n'a pas de sens : tu peux prendre 100 Japonais et leur usage du おまえ ne sera pas le même, les nuances exprimées différeront.
3) je fais une méthode pour gaijin, mon but est donc d'expliquer comment fonctionne le japonais, ne pouvant évidemment pas m'attarder sur toutes les nuances et tous les cas de figure. Je prends des exemples typique de l'utilisation d'une forme, mais je ne vais pas pondre 10 phrases d'exemple parce que ça, c'est le boulot de l'élève.
4) Je suis en train de relire ta dernière phrase et, vraiment, ça n'a pas de sens. Vouloir faire coller des notions japonaises ou françaises à l'autre langue et trouver des correspondances à tout prix, c'est bien le truc à éviter et je vous mettais d'ailleurs en garde dès mes premiers articles.
Je vais te donner un exemple : si on pouvait trouver une correspondance aussi simplement que tu le penses (style équation), ça fait bien longtemps qu'on se ferait plus chier à utiliser des traducteurs humains pour la littérature. Pour faire de la traduction littéraire moi-même, je peux te garantir que même quand la forme grammaticale utilisée est la même, ça ne veut aucunement dire que tu vas traduire de la même façon. Quelque soit la réponse que je te donnerai sur l'utilisation d'une forme grammaticale, je pourrais également (pas besoin de mes lecteurs pour ça) te trouver un cas presque opposé pour la même forme, ce genre de discussion est donc sans fin (comme le prouve le nombre impressionnant d'ouvrages en japonais consacrés au japonais).

Okojo a dit…

Je sais bien que l'impératif exprime un ordre, mais le ton n'a rien à voir selon qu'on choisit la forme neutre ou la forme en ーて下さい, et je pense que c'est important d'insister sur ce point.

oldergod a dit…

Peut-etre que je melange trop la culture a la langue.
Merci pour ta reponse.

Robert Patrick a dit…

@Okojo: "L'impératif n'exprime pas forcément un ordre", ce n'est pas moi qui ai écrit ça, n'est-ce pas ?
J'ai déjà largement expliqué la différence entre l'impératif proprement dit et la forme en -て下さい. Je pense que nous allons en rester là.

Anonyme a dit…

Bonjour, Robert Patrick

Peux tu STP commenter sur l'écriture en かたかな des mots Japonais ?

Tu nous donnes :
すみません、今週は忙しいので、約束はダメです、 quand le dico donne :駄目.

Merci, Denis

Robert Patrick a dit…

@Denis : les katakana sont régulièrement utilisés pour des mots que l'on pourrait écrire en kanji mais que l'usage très courant rend fastidieux à écrire en kanji, sachant que tout le monde en comprend le sens. il y a ce côté "tout ça pour ça", qui fait qu'on ne perd pas son temps à écrire un mot comme ダメ en kanji.
De plus, comme c'est un mot très très courant, l'écrire en kanji a quelque chose de très formel qui ne se marie pas très bien avec un contexte neutre. On utilise les kanji de ダメ plutôt dans des documents administratifs ou la littérature.

On ne l'écrit pas non plus en hiragana car il a un côté "formule prête à l'usage" qui le met au même rang que les mots en kanji, donc on ne le met pas en hiragana comme les particules ou les substantifs de la phrase.
C'est un feeling à acquérir, mais tu seras souvent confronté à des mots que l'on pourrait écrire en kanji mais dont on a banalisé l'usage en katakana.

proulx michel a dit…

Il me semble bien qu'en français, si quelqu'un vous dit "Veuillez fermer la porte, s'il-vous-plait" c'est peut-être poli comme forme d'expression, mais ce n'en est pas moins impératif. Sans compter le ton qui peut y être mis, où l'injonction peut se révéler assez glaciale...

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.