jeudi 7 août 2008

Avant le fond, la forme.

Le but de celui qui veut savoir, c'est l'information.
Celui qui veut savoir se moque des gifs animés partout ou des jolies couleurs, il veut du fonctionnel. Si tu savais les informations plus que précieuses que j'ai pu dénicher dans des bouquins tellement mal imprimés que tu te serais même pas torché avec...

Donc ce site est fonctionnel. Aussi parce que Blogger propose pas des millions de modèles de sites. Sinon, tu penses, artiste comme je suis, je t'aurais pondu un site fonctionnel ET magnifique.
J'ai donc choisi du bleu parce que ça repose et du gris pour le fond parce que c'est moins fatiguant pour les yeux que le blanc. Croyez bien que j'ai essayé les deux. Donc ce sera gris, d'autant qu'il va y avoir pas mal à lire...

Pour votre confort de navigation, je vous conseille Firefox pour deux raisons :
1) C'est ce que j'utilise, donc c'est avec Firefox que je vérifie ma mise en page et la lisibilité du site (genre on peut lire le japonais sans s'occuper de l'encodage, cool).
2) Firefox a un plug-in que tu vas installer immédiatement si tu comptes apprendre le japonais. Ça s'appelle Rikaichan et ça te permet d'avoir la lecture et le sens des kanji qui apparaissent sur des sites en japonais rien qu'en passant dessus. Après tu appuies sur "ENTREE" (la grosse touche sur ton clavier) et tu as l'analyse du kanji. L'essayer c'est l'adopter.

D'ailleurs, si tu commences déjà à rechigner et à contester le matériel, tu rejoins d'office la horde des losers qui voudraient bien savoir parler japonais mais qui ne s'en donnent pas les moyens. Ne reviens plus ici.

Je crois que c'est tout pour le matériel de base.

Ah oui : à droite, j'ai mis les archives par ordre chronologique. Si je pouvais, je mettrais même le site entier par ordre chronologique (mais je peux pas, c'est anti-bloguéen). Donc le premier message de chaque mois (le plus en haut, quoi) est le premier chronologiquement, comme ça tu prends pas les cours à contre-sens en te disant que décidément, le japonais c'est très très dur...

4 commentaires:

grutendon a dit…

Bonjour!
Même si ce billet est plus ancien, j'espère que tu liras. J'ai téléchargé Rikaichan, et c'est vrai que ca change la vie. Tous les jours depuis que je l'ai (c'est à dire environ 20 mins) je loue le ciel d'être tombée sur ton site. Ceci étant dit, je pleure aussi beaucoup. Car j'ai téléchargé le dictionnaire français, et il me donne quand même les définitions en anglais. Serait-ce un complot d'un lobby de mère anglaises voulant obliger les jeunes innocents qui apprennent le japonais à AUSSI réviser leur anglais? En fait je comprends très bien l'anglais, mais quand même quoi.. A défaut d'avoir la quelconque autorité dans ma vie, j'aimerai pouvoir gérer mon internet. Si lui même défie mon incontestable supériorité...
Bon ça mis à part, merci pour le site, qui me permet de me remettre dans le bain et de revoir mes bases avec méthode quoi.

Aurélie a dit…

J'ai également pris le dictionnaire en français et j'ai remarqué le même problème. Mais il n'y a pas que de l'anglais, il y a du français aussi! Personellement, ce n'est pas un problème mais ça peut devenir génant si on est obligé de sortir un dico français-anglais ^^

Nesterou a dit…

Bon, de l'anglais, et alors, je dirait presque... un LEA anglais-japonais m'attends, ça fera que du bien à mon cerveau.
Arg, ce truc est génialissime, j'en avait marre de jongler avec les dico!
Le truc vraiment fun, c'est que ça reconnaît absolument tout...

Yomigues a dit…

Salut Robert, voilà je découvre ton blog et je sens que grâçe à toi je vais pouvoir me dépatouiller un peu dans la langue Japonaise!

Je prévois d'aller au Japon l'année prochaine, donc ton blog tombe très bien, je suis très heureux d'être tombé dessus ;)

Voilà j'espère que tu tiens ton blog à jour car j'ai bien l'intention de passer régulièrement dessus.

Bonne continuation.

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.