lundi 18 août 2008

Les verbes japonais, the real thing - la particule を.

Je sens que tu frétilles d'impatience (ne mens pas, je sens que tu frétilles) à l'idée de pouvoir faire des millions de phrases une fois ce chapitre des verbes achevé.
Il faut être honnête et dire que tu as déjà la capacité de faire des milliers de phrases. Ah ben oui : milliers d'adjectifs verbaux = milliers de phrases. Que tu n'aies pas voulu faire l'effort d'en apprendre un millier est un autre problème...

Cette fois-ci, je vais t'apprendre à conjuguer TOUS les verbes japonais au non-accompli (présent+futur).

1) les verbes faibles.

La conjugaison des verbes faibles, tu la connais déjà : on vire le る final et on ajoute ます à la forme positive et ません à la forme négative. Point-barre.

Exemples :
食べる⇒食べます/食べません
見る⇒見ます/見ません

Et c'est tout (pour ce qui me concerne. Après, à toi d'aller choper des milliers de verbes faibles pour augmenter ton vocabulaire).

2) les verbes forts.

On a déjà vu comment conjuguer les verbes forts, on va maintenant en proposer quelques-uns :

⇒買ます/買いません
⇒書ます/書きません
⇒出ます/出しません
⇒待ます/待ちません
⇒死ます/死にません (seul verbe en ぬ)
⇒遊ます/遊びません
⇒読ます/読みません
⇒乗ます/乗りません

Et voilà.

Juste un détail : cette nouvelle forme en い des verbes sur laquelle on greffe la terminaison ます/ません est appelée "forme en い des verbes" (ne rigole pas, connard, si je l'appelle comme ça, c'est qu'il y a de bonnes raisons :
- ceux qui ont tendance à l'appeler "base déterminante" sont souvent les mêmes qui parlent de "base négative" à propos de la "forme en あ" des verbes, et ceux-là je les taclerai comme il faut dans un prochain chapitre.
- je préfère évidemment le terme japonais de 連用形, "forme renyô" en français (et non pas forme renyôkei, qui est redondant !), mais je t'ai déjà dit qu'ici on n'était pas là pour jargonner, on fait du pratique et de l'accessible à tous.)
La première chose à savoir de cette forme en い des verbes, c'est qu'elle sert à un tas de trucs, notamment à former des composés avec deux verbes (verbe principal+auxiliaire), ou la forme désidérative (quand tu souhaites quelque chose). Tu as donc intérêt à la maîtriser, on va s'en servir abondamment.
La deuxième chose que tu n'es pas obligé de savoir mais que quand on te le dira tu pourras rétorquer que je te l'avais déjà dit, c'est que cette forme est nominale. Ça veut dire que si tu ne rajoutes pas la terminaison ます/ません, tu obtiens un nom. Ça pourra aussi servir.
Enfin, dans les verbes faibles, la forme en い est confondue avec le radical du verbe (et c'est pour ça que je parle aussi de forme renyô, puisque pour les verbes en -える, ben la forme n'est pas en い, évidemment). Donc retiens bien que cette forme en い existe AUSSI pour les verbes faibles : c'est le radical du verbe.

On a vu la dernière fois les deux grands ensembles des verbes se terminant en -いる et -える et des verbes forts. Il nous reste à voir les verbes irréguliers. Je t'ai dit qu'il y en avait 2,5, je vais t'expliquer ça :

D'abord, loin du continent des verbes faibles et forts, nous avons la planète des verbes irréguliers : 来る et する. (Pas du tout convaincu par Rikaichan sur ce coup-là, je préfère te donner la lecture : le premier se lit くる)
En effet, ces deux-là ne font pas *くります et *すります, mais
来る⇒来ます/来ません (きます/きません)
する⇒します/しません

Et autour de cette planète des verbes irréguliers gravite le satellite 行く (いく), soumis à l'influence du continent quand il est proche du continent et à l'influence de la planète des verbes irréguliers quand il est de l'autre côté. D'où sa conjugaison parfois régulière (comme verbe fort), parfois irrégulière.
行く⇒行きます/行きません (pour l'instant il est régulier, c'est la saison du verbe fort...)

Et c'est tout. Maintenant tu sais conjuguer tous les verbes japonais, à condition de pouvoir les identifier, et c'est là que je te livre mes premiers trucs :

Truc de Robert Patrick n°1 : comment reconnaître un verbe fort quand il se termine en -える ?

Très simple : s'il fait plus d'une syllabe, le son え ne sort généralement pas du kanji.
Exemples :



le son え sort du kanji, donc le verbe est faible.

MAIS
蹴る
帰る
喋る
Le son え est dans le kanji, seul le る final sort, il s'agit donc de verbes de type 乗る.

Be careful : 出る est FAIBLE, mais il ne fait qu'une syllabe, c'est pour ça que le son え ne sort pas du kanji.
Tu vas me dire "et pour les verbes en いる ?". Je n'ai malheureusement pas de truc pour les reconnaître comme ça, mais si jamais tu ouvres un dictionnaire de kanji, vérifie les premiers composés, car ils se construisent sur la forme en い. Par exemple si tu as :
見る
切る
comment savoir lequel des deux est fort, lequel des deux est faible ?
On ouvre un dictionnaire de kanji et dans les premiers composés on trouve :
見込む
切り込む
On voit donc que la forme en い de 見る est identique au radical (donc verbe faible), tandis qu'elle est distincte dans 切る (donc verbe fort).

Truc n°2 de Robert Patrick : comment savoir si un verbe est fort ou faible, transitif ou intransitif ?

Pour cela, il faut d'abord avoir bourlingué un peu à travers un dictionnaire de kanji et s'être mis quelques verbes dans la poche.
- Par exemple, quand je vois un verbe qui se finit en -す, je suis sûr à 99% qu'il est transitif, et à 70% sûr que le même kanji sert à former un verbe intransitif et faible.
L'exemple typique est bien sûr le couple 出る (intransitif+faible) / 出す (transitif+fort), mais il faut pas 5 minutes de recherches dans un dictionnaire de kanji pour en trouver une dizaine d'autres (tiens, par exemple 起こす/起きる, 逃す/逃げる, etc.).
- Autre exemple, les couples en -ある/-える, style 始まる/始める. ceux-là aussi, y en a une tripotée, et ils fonctionnent tous de la même façon : celui en ある est intransitif et fort, celui en える est transitif et faible.
- En général, si un même kanji sert à former un couple de verbes, ce n'est pas pour qu'on ait 2 fois la même chose, donc il y en a forcément un qui est fort et l'autre faible, l'un est transitif et l'autre intransitif. En revanche, les 4 combinaisons existent.
- Les verbes qui se terminent en -れる sont en fait une sorte de passif, et sont donc majoritairement intransitifs (genre 痺れる).

Le truc bien, maintenant que tu peux utiliser des verbes, c'est que tu vas pouvoir également utiliser des compléments !

La particule を.

La particule を (prononcée "o" mais transcrite "wo") indique que le vocable la précédant est le Complément d'Objet Direct (C.O.D). Le truc qui répond à la question "quoi ?".

Demain, je mangerai un gros gâteau au chocolat.
明日は大きいチョコレート・ケーキ食べます。

Là, je te mets en garde :
- cette particule fait partie des particules sympas, car elle ne sert qu'à une chose et une seule : indiquer le COD.
- le japonais et le français sont DEUX LANGUES DIFFÉRENTES (je te l'avais déjà dit ?). Donc un verbe transitif direct en français ne l'est pas forcément en japonais, et vice-versa. De même, la particule をs'emploie pour indiquer un lieu que l'on quitte (because quitter = verbe transitif direct).

Notre ami Japonais Yoshiya quittera la maison demain matin.
日本人の友達の義也は明日の朝に家出ます。 (et tu remarques le に qui indique un point précis dans le temps, comme expliqué précédemment).

La distinction は/が.

Nous sommes maintenant à même de donner de meilleurs exemples permettant de distinguer l'usage des particules は et が.

1) は
Tu as sans doute vu dans les premières pages de manuels scolaires des phrases du type : "私は学生です。", et plus tard de type "私は行きます。".
Mais je t'ai dit que le japonais était une langue de contexte, donc quand un Japonais te parle de lui, il ne précise pas qu'il s'agit de lui (= il utilise le verbe sans pronom personnel) et s'il le précise c'est qu'il y a une raison.

Par exemple, "行きます" veut dire "j'y vais". Tu remarqueras qu'en japonais on ne précise pas le lieu et qu'un japonisant débutant pourrait traduire simplement par "je vais". Et tu vas où ? "Euh ben...euh...". Donc tu te rends bien compte que "je vais" n'a pas de sens. "行きます" se traduit donc par "j'y vais".

Puisque "行きます" veut dire "j'y vais", que peut bien vouloir dire "私は行きます" ?
La particule は a ici un rôle contrastif : elle dissocie le locuteur du groupe auquel il s'adresse.
私は行きます veut donc dire exactement : "vous, les gars, je sais pas ce que vous faites, mais moi, en tout cas, j'y vais".

Donc tu feras bien d'employer les verbes tels quels, sans rajouter systématiquement un pronom personnel (quand il s'agit de parler de ce que TU fais).

2) が

Comparer :

行きます。
行きます。
行きます。

La première phrase veut dire "j'y vais".
La deuxième phrase veut dire "Moi, j'y vais" (et vous, ben vous faites comme vous le sentez, les mecs). Ce qui est important dans cette phrase, c'est que par rapport à ce dont on parle (moi), on dit qu'une action va être faite (y aller).
La troisième phrase se traduirait ainsi : "C'est moi qui y vais" (et vous, vous restez là, car je suis le seul à y aller).
Dans cette phrase, ce qui est important, c'est que par rapport à une action qui va être faite (y aller), on insiste sur le sujet (moi). Les phrases en ...が+ verbe peuvent donc être généralement traduites par "c'est... qui +verbe".

Soyons encore plus précis :
私も行きます est possible après les deux premières phrases, qui indiquent un choix individuel mais non-exclusif.
Donc on peut avoir un gars qui dit "私は行きます!" et un autre derrière qui répond "私も行きます!" et donc ils y vont tous les deux.
Tandis que dans la dernière phrase, la réponse au premier gars qui dit "私が行きます!", c'est forcément "いいえ、私が行きます!" : c'est l'un ou l'autre, car nous sommes dans une situation où une seule personne peut faire l'action. Comment le savons-nous ? Parce que sinon le locuteur aurait utilisé une phrase avec は, non-exclusive.

Noter cependant que が n'a pas toujours un sens aussi fort, notamment :
- dans les propositions subordonnées, on n'emploie pas は
- dans la question "qui ?", on n'emploie pas は. (mais à la question "qui a fait ça ?", la réponse est forcément du type "c'est moi qui...")

6 commentaires:

Arcueid a dit…

Ayé, le nouveau Nelson sera bientôt en ma possession. J'espère pour toi RP qu'il est aussi bien que tu l'affirme ;).

En ce qui concerne les clés (部首) on lit souvent à droite à gauche, que si on connaît la clé, on arrive souvent à déterminer le champ lexical auquel appartient le Kanji. Je suis assez d'accord avec ça.

En ce qui concerne la prononciation, je voulais avoir des précision sur les éléments phonétiques. Est-ce que l'élément phonétique peut être parfois la clé du Kanji ou sont ils toujours 2 éléments distincts?

Robert Patrick a dit…

1) Si tu as chopé le New Nelson, je te conseille de lire l'intro, puis la page 1133 (si je me souviens bien) qui est la page d'explication de comment marche la dernière partie du NN, fort riche.
2) L'élément phonétique et la clé sont toujours distincts, mais il arrive aussi qu'un kanji n'ait pas d'élément phonétique.

Le Lapin de Clichy a dit…

"De même, la particule をs'emploie pour indiquer un lieu que l'on quitte (because quitter = verbe transitif direct).

Notre ami Japonais Yoshiya quittera la maison demain matin.
日本人の友達の義也は明日の朝に家を出ます。 (et tu remarques le に qui indique un point précis dans le temps, comme expliqué précédemment)."

Là, je trouve ton explication un peu ambigüe. Tu dis que "quitter = verbe transitif direct" et tu donnes un exemple avec 出る qui est un verbe intransitif et donc logiquement (en français, au moins) devrait se passer de COD...

Peut-être faudrait-il préciser qu'en japonais un verbe précédé de を n'est pas forcément transitif : 家を出る, 道を歩く, 橋を渡る, etc. Ce n'est pas évident à première vue.

Moi-même, je m'y suis laissé prendre, croyant qu'il y avait une faute de frappe dans ma grammaire... :p

Robert Patrick a dit…

@Lapin : C'est un peu plus compliqué que ça. Un verbe peut être transitif ou intransitif ou transitif direct ou transitif indirect. Mais pas dans la même phrase.
"J'écris" : intransitif
"J'écris une lettre" : transitif direct
"J'écris à ma mère" : transitif indirect.

Dans le cas qui nous occupe, 出る est FORCEMENT transitif puisqu'il y a la particule を.
Mais "Je sors" (出ます), intransitif.

En fait, 出る a le rôle d'intransitif dans le couple 出る/出す.

Mais je te remercie de pointer ce détail, c'est vrai que j'ai dû mentionner quelque part que 出る/出す était le couple-type intransitif/transitif et que je l'utilise ici différemment...

Si on n'acceptait pas cette transitivité, il faudrait alors redéfinir la particule を comme n'étant pas toujours indicateur de COD, ce qui compliquerait énormément et surtout inutilement la tâche.

Mais ton post m'interpelle, évidemment, comme le prouve la longueur de ma réponse ;-D
Merci de ta participation, c'est ce qui me manque le plus avec le format écrit : les questions des gens.

Max a dit…

Mais alors, y a t-il un moyen de savoir que l'on dit 家を出ます plutôt que 家を出します ? Ou est-ce juste une exception à connaître ?

Robert Patrick a dit…

@Max : si tu utilises 出す c'est toujours pour l'usage avec objet direct, comme en français (style "sortir le chien", "sortir les poubelles"). Il vaut donc mieux considérer la particule を avec les verbes de départ (家を出る、電車を降りる, etc.) comme une exception.

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.